First Ever!....Order Here!
Louisiana French Documentary Series
Gumb-Oh! La! La!


Accueil
Home

Littérature Louisianaise
Louisiana Literature

Villes Jumelées en Louisiane
Twinnings in Louisiana

Directoire de la Louisiane Française
Directory of French Louisiana

Le Babillard

Liens
Links




Louisiane à la carte
C.P. 52192
Lafayette, Louisiane 70505-2192
USA


Louisiane à la carte
P.O. Box 52192
Lafayette, LA 70505-2192
USA




                 

BUTS DE L'ORGANISME

Louisiane à la carte est un organisme à but non-lucratif conçu pour préserver l'héritage et la langue française en Louisiane. Par sa vocation en développement communautaire et son accent sur l'éducation et l'économie, Louisiane à la carte crée des opportunités pour tous les Louisianais francophones (en particulier les Cadiens, les Créoles et les Amérindiens) et leurs permet de faire un retour aux sources ainsi que de rendre accessible à la communauté globale les ressources culturelles.
MISSION STATEMENT

Louisiane à la carte is a non-profit organization dedicated to the preservation of Louisiana's French heritage and language through community development. With emphasis on education and the economy, Louisiane à la carte creates opportunities for all French-speaking Louisianians (in particular, Cajuns, Creoles of Color and Native Americans) to re-connect with their roots and access their cultural resources to the global community.

Signéz la petition - Sign the petition!

or download a printer-friendly version

download printer-friendly version in Microsoft Word document format download printer-friendly version in Adobe portable document format [PDF]

Get Microsoft Word Viewer or Adobe PDF Reader

Mon appel au Québec, notre grand frère culturel… 

« Mon bayou, ce n’est pas un bayou … C’est mon pays ! »

Charles Larroque, président Louisiane à la carte,

Lafayette, Louisiane

Nous vivons actuellement en Louisiane notre deuxième abandon dans l’histoire.  Le premier fut en 1803 avec la cession de la colonie par Napoléon aux Américains désireux de contrôler l’île de la Nouvelle-Orléans, site d’une grande importance stratégique à l’époque et encore aujourd’hui.  Deux siècles plus tard, nous nous sommes retrouvés encore une fois abandonnés, cette fois-ci par un gouvernement aux politiques aussi stagnantes et toxiques que l’écume qui inonde toujours les rues de la Nouvelle-Orléans. 

 Certaines mauvaises langues à Washington ont même suggéré que l’on rase la Nouvelle-Orléans.  Et pour la remplacer par quoi?  Je crains bientôt une deuxième vague, un raz de marée de spéculations commerciales et immobilières pour le rachat  des propriétés inondées, à faible taux, naturellement… Une Planète Wal-Mart se dessine à l’horizon… Ces spéculations ne sont pas toujours au meilleur intérêt des gens pauvres, nous le savons, ni des gens soucieux de l’intégrité culturelle.

 Alors, quoi faire ?  Qui pourrait être là, à nos côtés, comme un grand frère qui veille à l’intégrité de notre culture pendant cette longue période de convalescence ?

 Le Québec ! Nous avons besoin, plus que jamais, du Québec…

 Nous avons la même mère, la même langue, une culture qui « nous » ressemble, qui « nous » rassemble…  Oui ! Dira-t-on ! En Louisiane, la langue française est moins présente que jadis, mais cette langue est toujours vivante.

 Pendant la nouvelle « Reconstruction », je crains qu’il y ait une grande tendance à diminuer et même carrément américaniser, encore une fois, les derniers vestiges d’une Louisiane arborant fièrement ses origines françaises. 

 What does Louisiana want ? 

 Nous voulons un Québec solidaire avec nous pour affronter la corvée devant nous, car c’est souvent à travers des tragédies comme Katrina que l’on apprend à resserrer les liens. Le Québec pourrait-il mener la charge face à la mission de l’Organisation des États américains (OEA) ?  Nous savons que cette organisation multilatérale peut avoir une grande influence, tout spécialement, en ce qui nous concerne, depuis sa « Déclaration de Québec », émise lors du 3e Sommet des Amériques à Québec en 2001.  Cette déclaration soulignait l’importance de respecter et de valoriser la diversité culturelle qui est « un facteur de cohésion qui fortifie le tissu social et le développement de nos nations ». 

 Le Québec pourrait-il rouvrir sa Délégation Générale en Louisiane ? C’est grâce à cette délégation que je suis venu au Québec, il y a 30 ans maintenant.  Le Québec reste le château fort et le porte étendard de la Francophonie en Amérique. Son influence se fait toujours sentir jusqu’au plus profond de nos bayous…

 La Louisiane a toujours été très liée avec le Québec.  Cette crise peut être une opportunité unique de collaborer tous ensemble, et ce, à plusieurs niveaux. Mais j’entends ici surtout celui de l’économie culturelle.  Cette culture, d’une richesse extraordinaire, est très fragile chez nous.  Faisons de ce « commerce culturel » entre nos deux nations une manne avec des retombées socio-économiques pour des générations à venir.  Oui, l’infrastructure en Louisiane est affaiblie, mais elle existe encore. Le milieu des affaires, nos industries, la vie culturelle,  les établissements d’enseignement, le tourisme y sont toujours actifs.  La Nouvelle-Orléans reviendra et la Louisiane aussi, mais c’est à la Francophonie mondiale, et tout spécialement au Québec, de veiller à son intégrité et à sa pérennité culturelle.

 Mon bayou, ce n’est pas un bayou … C’est mon pays.  Et c’est un pays qui vaut la peine d’être vu et entendu. En vieux français ou bien en cadien …

 Aidez-nous à préserver nos acquis.

 Aidez-nous à sauvegarder notre culture et notre langue.

 Merci.

 Charles Larroque

Louisiane à la carte

110 Choctaw Rd.

Lafayette, LA 70501

337.233.5616

www.louisianealacarte.org

NOTRE PÉTITION:

GENS DU QUÉBEC, POUVONS-NOUS FAIRE LA DIFFÉRENCE?

Par Christiane Côté

La plupart d’entre nous ressentons un lien avec la Louisiane.  Nous connaissons tous, à différents degrés, l’histoire de nos Cadiens déportés.  Par l’entremise de Zachary Richard, chaleureux ambassadeur de sa culture, nombreux d’entre nous sommes intéressés par ces gens en Louisiane, venus tantôt de France, d’Espagne, d’Afrique et d’Acadie (par la force), qui se sont toujours retroussés les manches pour survivre et ce avec force et courage, mais surtout avec cette foi dans la Vie et l’Amour qu’ils ont partagé par l’intermédiaire de la musique et la poésie,  la danse, la bonne table et bien plus.  Encore plusieurs d’entre eux sont francophones et se battent  de façon désespérée pour conserver ce véhicule de leur culture.  Et maintenant, ils ont peur!  Peur qu’on vienne à bout de leurs batailles, de leur énergie et de leur foi. Peur qu’on réussisse à les faire disparaître, à coup de politique se servant de la nature pour arriver à ses fins. Ils sont bien seuls et peu nombreux pour résister dans cette mer d’américains. 

Des liens concrets entre le Québec et la Louisiane ont déjà été plus actifs (dans les années 1970).  Et un jour on a fermé la Délégation du Québec en Louisiane.  Ils ont lentement commencé à en souffrir et maintenant ils nous crient leur besoin d’aide.

Et si notre opinion, gens du Québec, pouvait faire la différence, pouvait changer quelque chose, pouvait aider nos frères de culture, là-bas en Louisiane?!  En tant qu’enseignante de français ayant enseigné mais surtout ayant vécu 3 ans en Louisiane, entre 2001 et 2004, je sollicite votre appui et votre intention de faire connaître à nos dirigeants politiques que la culture française en Amérique vous importe; que la richesse des différences vaut le coup de se battre pour ne pas devenir tous semblables, uniformes ou américains!

Nombreux d’entre vous avez voulu aider lors de la catastrophe Katrina.  Eh bien, c’est le temps maintenant, si vous voulez faire une différence, faire quelque chose, veuillez signer cette pétition , accompagnée du texte d’appel lancé par l’auteur louisianais, entre autres, de la série d’émissions « Gumbo-lala », diffusée sur nos chaînes de télévision.  Cette pétition sera remise à mesdames Maude Côté et Sylvie Malaison du ministère des relations internationales, à M .Gaston Bergeron du Ministère de l’Éducation du Québec et oeuvrant à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.  Merci!

Le Québec reste le château fort et le porte étendard de la Francophonie en Amérique.

NOUS, SOUSSIGNÉS, SOLLICITONS L’APPUI DE NOS REPRÉSENTANTS POLITIQUES POUR SOUTENIR LES LOUISIANAIS À SAUVEGARDER LEUR CULTURE FRANCOPHONE ET CECI PAR DES MOYENS CONCRETS ET À LONG TERME.   

Signéz la petition - Sign the petition!

or download a printer-friendly version

download printer-friendly version in Microsoft Word document format download printer-friendly version in Adobe portable document format [PDF]

Get Microsoft Word Viewer or Adobe PDF Reader

Join the mailing list, enter your e-mail address:

Subscribe      Unsubscribe
Louisiane à la
carte, All rights reserved.
©Copyright 2000, 2005
Charles Larroque Président            Ronald Gaspard Secrétaire-Trésorier

A PC Gris Gris Web Site Comments                 Best viewed with or 4.0+ at a screen setting of 800X600